Work
Cataloguing Language  |   French

Arbitrage et conciliation aux premiers siècles de l’Islam

Author

Date of creation
  • 2016   Gregorian
      
Preferred title

Arbitrage et conciliation aux premiers siècles de l’Islam   French  

Work type Single work
Non-literary work Historical work
Work manifested Article
Work genre Textual work
Audience

Adult, serious

Summary

L’arbitrage (taḥkīm) et l’arrangement à l’amiable conclu par le biais d’une conciliation (ṣulḥ) apparaissent à première vue comme des formes de justice parallèles aux juridictions étatiques. Fondé sur des sources narratives et juridiques, le présent article explore les articulations de ces systèmes aux institutions officielles et en relève les principaux usages judiciaires et sociaux dans l’Orient des quatre premiers siècles de l’Islam. Il apparaît que l’arbitrage fut très tôt intégré au système général de résolution des conflits, sous la forme d’une juridiction inférieure, dont la sentence contraignante était susceptible d’appel devant les tribunaux étatiques. Les cadis servaient par ailleurs de médiateurs lors de la conclusion d’arrangements à l’amiable. Si la théorie juridique tendit à minimiser ce rôle, le ṣulḥ entrait dans des stratégies permettant aux plaideurs de réduire leurs pertes tout en accroissant leur capital symbolique.

Diamond   W 221345

Created at 05-10-2017 by Dalal Adib (IDEO)

Updated at 05-10-2017 by Dalal Adib (IDEO)