Person

 Dioscoride, died 1st century


Language of data French

Language

Greek, Ancient, before 1453

Gender

Male

Death

  • Date Gregorian 50 century

Profession

Médecin et pharmacologue. - Auteur d'ouvrages de botanique. - Né en Cilicie

Biography

  • Nous possédons peu d'éléments sur la vie de Dioscoride. D'après les écrits du médecin grec Galien du IIe siècle, Dioscoride serait né à Anazarbe, dans la province romaine de Cilicie, en Anatolie méridionale, non loin de Tarse, une ville prospère et rivale d'Anazarbe. On ignore aussi bien sa date de naissance que celle de sa mort. En comparant les passages parallèles de l'Histoire naturelle de Pline l'Ancien et de Materia medica de Dioscoride, John Scarborough en conclut que ce dernier devrait être né à l'époque du règne de Tibère (14-37) ou de Caligula (37-41). Plus précis, Alain Touwaide avance l'année 25 de notre ère. Pline, son contemporain, a consacré deux livres (les XXVI et XXVII) de son Histoire naturelle aux plantes médicinales. Tous les deux ont dû rédiger leurs ouvrages sur les remèdes naturels durant à peu près la même période mais sans se connaître, car sans jamais citer leurs travaux respectifs. Dioscoride dédit son travail à Areius, un enseignant respecté de Tarse qui l'a encouragé dans son travail. Mais on ne sait pas s'il fut son élève et quelle formation médicale il a reçu. Toutefois, Marie Cronier pense que Areius fut probablement son maître. Il pourrait avoir fait ses études médicales à Tarse ou pour certains spécialistes à Pergame et Alexandrie. Dioscoride indique dans sa préface que depuis son enfance, il a toujours manifesté le plus vif intérêt pour la matière médicale et dit-il en s'adressant à Areius « j'ai parcouru beaucoup de territoires - parce que vous savez que j'ai mené une vie militaire - pour collecter, avec vos encouragements, la matière de cinq livres ». Faut-il en conclure qu'il fut un médecin militaire comme on l'a souvent affirmé ? Rien n'est moins sûr pour les historiens contemporains. Il se pourrait que l'allusion à sa « vie militaire » ne soit qu'un moyen rhétorique pour indiquer la vie rude du voyageur qui allait par monts et par vaux pour recueillir les savoirs médicinaux. Peut-être vivait-il en exerçant la médecine, suivant le modèle d'Hippocrate qui soignait les patients en allant de villes en villes, tout en approfondissant ses connaissances médicales. Peut-être aussi, a-t-il parcouru la campagne pour récolter les plantes médicinales, les préparer et les vendre? Ces deux activités étaient connues dans l'antiquité sous les noms de rhizotomos ριζοτομος « coupeur de racine » (ramasseur de plantes, herboriste) et de pharmakopôlês φαρμακοπώλης « vendeur de drogues ». Le rhizotome se charge de la cueillette des plantes qu'il remet au pharmacopole qui a la responsabilité de la composition des remèdes et de la vente. Pour écrire son ouvrage sur la matière médicale Peri hulês iatrikês, il a dû bénéficier des travaux effectués par divers auteurs l'ayant précédé. Mais pour la plupart, ces textes ne nous sont pas parvenus. En comparant le contenu de l’œuvre avec celle de son contemporain Pline l'Ancien Histoire naturelle, sur le même sujet, Marie Cronier estime que la rédaction a dû se faire dans le troisième quart du Ier siècle.

References

3

ISNI

VIAF

BnF

AKid   A4366 updated at 2017-01-08

Access points | 10

Authorized

  • Dioscoride, died 1st century

  • Διοσκορίδης Πεδάνιος

  • دياسقوريدوس، توفي القرن الـ 1

Variant

  • Dioscoride Pedacion, died 1st century

  • Dioscorides Pedanius, died 1st century

  • Dioscurides Cilicius, died 1st century

  • Dioskurides, died 1st century

  • Pedacio Dioscórides Anazarbeo, died 1st century

  • ديسقوريدوس، توفي القرن الـ 1

  • رزبي، ابن العين، توفي القرن الـ 1

Production | 20